fbpx
Chaque dollar égalé jusqu'à $50 000 jusqu'au 31 décembre ! Donnez aujourd'hui.
Notre mécanisme SpeakUp®
Logo Nonviolent Peaceforce avec point bleuDonner

Plus de 70 organisations demandent des comptes avec l’aide militaire américaine dans les opérations israéliennes

Date: 11 janvier 2024

Au lendemain de mois de troubles à Gaza et en Cisjordanie, un appel pressant se fait sentir en faveur d’une discussion sur le rôle des États-Unis dans le soutien aux opérations israéliennes, avec des inquiétudes soulevées quant à la violation potentielle des droits de l’homme et du droit humanitaire international.

Le Comité des amis sur la législation nationale et le Centre pour les civils en conflit ont mobilisé une coalition de plus de 70 organisations, soulignant notre plaidoyer dans une lettre adressée au Congrès. La lettre exhorte les législateurs à approuver la S.Res.504, une résolution présentée par le sénateur Bernie Sanders en vertu de l'article 502B(c) de la loi sur l'aide étrangère. 

La résolution exige un rapport complet du Département d'État sur les pratiques israéliennes en matière de droits de l'homme et l'utilisation de l'aide militaire américaine dans la région. Le vote de la semaine prochaine donne au Congrès une occasion cruciale d’examiner si l’aide américaine est utilisée conformément au droit international et américain.


11 janvier 2024

Chers sénateurs,

Nous, les organisations soussignées, vous invitons à coparrainer et à voter en faveur de S.Rés.504, la résolution du sénateur Bernie Sanders sous Article 502B(c) de la Loi sur l’aide à l’étranger (22 USC § 2304) exigeant un rapport sur les pratiques d'Israël en matière de droits de l'homme et l'aide militaire américaine à Israël. Après des mois de dévastation à Gaza, il est urgent d’avoir un débat significatif sur le soutien américain aux opérations israéliennes à Gaza et en Cisjordanie, notamment sur la mesure dans laquelle l’aide militaire américaine pourrait soutenir des violations des droits de l’homme et du droit humanitaire international.

En réponse aux horribles attaques du Hamas du 7 octobre, Israël a mené une campagne militaire résultant dans la mort de plus de 20 000 Palestiniens à Gaza, soit environ 70 pour cent dont des femmes et des enfants. Le sénateur Sanders a récemment appelé le bombardement de Gaza « n’est pas seulement un cataclysme humanitaire, mais une atrocité de masse. Et cela se fait avec des bombes et des équipements produits et fournis par les États-Unis et fortement subventionnés par les contribuables américains. » Le président Biden a également déclaré qu’Israël se livre à des « bombardements aveugles ».

Les organisations de défense des droits humains, notamment Amnesty International et Human Rights Watch, ont documenté odieux violations de le droit international humanitaire par le Hamas et l'armée israélienne. Les atrocités du Hamas le 7 octobre – ainsi que la détention continue d'otages et les tirs de roquettes sur Israël – ne dégagent pas Israël de sa responsabilité de protéger sa population d'une manière conforme au droit international humanitaire. Mais alors que l'offensive israélienne dévaste Gaza, notamment par le siège israélien, les États-Unis continuent de fournir un flux constant de troupes. bombes, missiles, drones, obus d'artillerie, et munition - tous apparemment sans conditions. L’administration Biden a même contourné la surveillance du Congrès grâce à une autorité de transfert d’urgence. Malgré les enquêtes révélant de potentiels crimes de guerre commis par les forces israéliennes, le Département d'État a admis qu'il n'a pas évalué le respect par Israël du droit international tout au long du conflit.

S.Res.504 offre l'occasion d'affirmer l'importance du Congrès rôle de surveillance, exigeant que l’administration Biden documente et rende compte de toute violation des droits humains commise par le gouvernement israélien. Le Congrès devrait garantir que les transferts d’armes et l’aide militaire fournie à Israël, ou à tout autre pays, sont conformes à la loi et à la politique américaine, au droit international et aux responsabilités en matière de protection des civils. La résolution constituerait une étape importante vers ces objectifs.

Une fois adoptée par le Sénat, cette résolution exigerait un rapport du Département d'État sur les pratiques israéliennes en matière de droits de l'homme dans un délai de trente jours. La résolution et le débat qu’elle suscite ouvriraient la porte à une éventuelle action de suivi du Congrès.

Le Congrès se trouve à un moment charnière. Il est grand temps que le Sénat tienne un vote public et un débat sur la complicité américaine dans les violations israéliennes des droits humains contre les Palestiniens vivant sous occupation et bombardements, et réaffirme les pouvoirs de surveillance du Congrès sur la politique américaine en matière de transfert d’armes et de politique étrangère. Nous, les organisations soussignées, soutenons cette résolution et exhortons tous les sénateurs à la coparrainer et à voter en faveur de S.Rés.504.

Sincèrement,

Corps d'action

Alliance des baptistes

Fédération américaine de Ramallah, Palestine

Comité de service des amis américains

Américains pour la paix maintenant

Amnesty International États-Unis

Antiwar.com

Comité national arménien d'Amérique

Association pour le contrôle des armements

Avaaz

Campagne pour la paix, le désarmement et la sécurité commune

Centre de paix de Caroline

Centre pour les civils en conflit

Centre de politique internationale

Centre pour la non-violence juive

Centre pour les victimes de torture

Église des Frères, Bureau de la consolidation de la paix et de la politique

Service mondial de l'Église

Églises pour la paix au Moyen-Orient

CODE ROSE

CommonDefense.us

Communauté du Christ

Équipes communautaires d’artisans de la paix

Les Delawareens pour les droits humains des Palestiniens

Exiger des actions de progrès

La démocratie pour le monde arabe maintenant

Socialistes démocrates d'Amérique

Église évangélique luthérienne d'Amérique

Communauté de Réconciliation

Réseau d'action franciscaine

Liberté en avant

Comité des Amis de la Législation Nationale (FCNL)

Amis de Sabeel Amérique du Nord (FOSNA)

Ministères mondiaux de l'Église chrétienne (Disciples du Christ) et de l'Église Unie du Christ

Mouvement IfNotNow

Indivisible

Projet de nouvel internationalisme de l'Institut d'études politiques

Réseau international d'action de la société civile (ICAN)

Une politique étrangère juste

L'héritage de la guerre

Institut Libertaire

MÈRE

Bureau de Maryknoll pour les préoccupations mondiales

Centre pour la démocratie au Moyen-Orient (MEDC)Migrant Roots Media

Projet de paix du Minnesota

Fonds d'action pour le changement MPower

Conseil national des Églises

Action du Conseil national irano-américain

Internationale de la non-violence

Nonviolent Peaceforce

Oxfam Amérique

Pax Christi États-Unis

Action pour la paix

Bureau du témoignage public de l'Église presbytérienne (États-Unis)

Institut Quincy pour un État responsable

Centre Quichotte

Fondation Rachel Corrie pour la paix

Repenser la politique étrangère

RootsAction.org

Un monde plus sûr

Sœurs de la Miséricorde des Amériques - Équipe Justice

Séjournants

L'Église épiscopale

L'église Riverside dans la ville de New York

Campagne américaine pour les droits des Palestiniens

Conseil palestinien américain

Unis pour la paix et la justice

Église Méthodiste Unie — Conseil général de l'Église et de la société

Washington défend les droits des Palestiniens

Gagner sans guerre

Les femmes pour la transparence du commerce des armes

Fête des familles qui travaillent

Fondation de Secours et de Reconstruction du Yémen

Comité de l'Alliance yéménite

Télécharger la lettre ci-dessous :

Vous pouvez protéger les civils qui vivent ou fuient un conflit violent. Votre contribution transformera la réponse mondiale aux conflits.
flèche droite
Français