fbpx
Chaque dollar égalé jusqu'à $50 000 jusqu'au 31 décembre ! Donnez aujourd'hui.
Notre mécanisme SpeakUp®
Logo Nonviolent Peaceforce avec point bleuDonner

Les hommes devraient aider aux tâches ménagères - Advocates

Date: 29 novembre 2023

Source de l’extrait de presse : Eye Radio
Lien vers la source : Ici

Lam Deng (à droite), Data Gordon (au centre) et Kun Chuol, défenseurs du genre, s'exprimant dans l'émission Dawn de Eye Radio le mercredi 29 novembre 2023. Photo : Awan Moses/Eye Radio. 

Les défenseurs de l’égalité des sexes appellent les maris à se débarrasser des normes culturelles négatives et à commencer à partager les tâches ménagères avec leur femme.

Ils affirment que les hommes devraient s’engager à accomplir leur part des tâches quotidiennes et s’assurer que le travail est réparti équitablement, notamment cuisiner, nettoyer la maison et s’occuper de leurs bébés.

Dans de nombreuses cultures du Soudan du Sud, on pense que les tâches ménagères relèvent de la seule responsabilité des femmes et des filles.

Les défenseurs ont déclaré que les hommes ne devraient pas attendre qu'on le leur demande, mais intervenir lorsqu'ils voient la vaisselle s'empiler dans l'évier ou dans la lessive.

Cela comprend, entre autres, aller chercher de l'eau, cuisiner, nettoyer, laver et s'occuper des enfants.

Data Gordon est le directeur exécutif de l'organisation Men for Women.

Il a déclaré que les familles sud-soudanaises devraient être modernisées et adopter l'égalité des sexes au niveau familial.

Il s'exprimait aujourd'hui dans l'émission Dawn de Eye Radio.

« Laissons [les hommes] partager les rôles, seuls les rôles biologiques que nous ne pouvons pas partager, comme par exemple une femme qui tombe enceinte, c'est quelque chose qu'un homme ne peut pas faire.

« Mais en cuisine, je n’ai jamais entendu un homme mourir. Revenons en arrière et examinons nos cultures et évaluons ces cultures si elles sont vraiment positives ou négatives.

"Si je me lance dans la cuisine et que je cuisine, cela n'enlèvera même pas le fait que je suis un homme, cela ne me changera jamais, je resterai toujours un homme, et je resterai toujours le mari de ma femme et de mon père. à mes enfants.

Depuis samedi la semaine dernière, le Soudan du Sud s'est joint au reste du monde pour observer les 16 jours d'activisme contre la violence sexiste.

Lam Deng, un défenseur du genre au sein de l'organisation Nonviolent Peaceforce, a appelé les hommes à soutenir leurs femmes à la maison dans les tâches ménagères.

Lam a également déclaré que le plaidoyer en faveur de 16 jours d'activisme contre la violence basée sur le genre devrait se poursuivre au-delà des 16 jours de campagne.

« N'attendons pas seulement ces jours [16 jours d'activisme contre la VBG] pour défendre les questions dont nous parlons [le partage des rôles à la maison avec les épouses]. Nous devons également continuer à le faire dans les églises, dans les mosquées, dans les écoles et lors des rassemblements publics. »

Pour sa part, Kun Chuol – un autre défenseur du genre au sein d’une organisation Nonviolent Peaceforce – a déclaré que les hommes ne devraient pas croire qu’ils ne peuvent pas accomplir les tâches ménagères.

"Les hommes peuvent changer, aider leurs partenaires afin qu'ils soient également capables de créer du lien en changeant leurs croyances et leurs idéologies selon lesquelles les hommes ne peuvent pas faire ce que les femmes peuvent faire."

Les trois défenseurs du genre ont lancé cet appel alors que le monde observe 16 jours d'activisme contre la violence sexiste.

Il s'agit d'une campagne internationale annuelle qui débute le 25 novembre, Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, et se poursuit jusqu'au 10 décembre, Journée des droits de l'homme.

La campagne a été lancée par des militantes lors de l'inauguration du Women's Global Leadership Institute en 1991.

Il est utilisé comme stratégie d'organisation par des individus et des organisations du monde entier pour appeler à la prévention et à l'élimination de la violence contre les femmes et les filles.

Pour soutenir cette initiative de la société civile, le Secrétaire général des Nations Unies a lancé en 2008 la campagne UNISSEZ-VOUS d'ici 2030 pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes, qui se déroule parallèlement aux 16 jours d'activisme.

Chaque année, la campagne UNITE se concentre sur un thème spécifique et celle de cette année est "UNIR! Investir pour prévenir la violence contre les femmes et les filles”. 

La campagne appelle les citoyens à montrer à quel point ils se soucient de mettre fin à la violence contre les femmes et les filles en partageant les actions qu'ils entreprennent pour créer un monde sans violence envers les femmes.

La campagne de cette année appelle également les gouvernements du monde entier à partager la manière dont ils investissent dans la prévention de la violence sexiste.

Vous pouvez protéger les civils qui vivent ou fuient un conflit violent. Votre contribution transformera la réponse mondiale aux conflits.
flèche droite
Français