fbpx
Chaque dollar égalé jusqu'à $50 000 jusqu'au 31 décembre ! Donnez aujourd'hui.
Notre mécanisme SpeakUp®
Logo Nonviolent Peaceforce avec point bleuDonner

Un appel à la coexistence pacifique

Date: 7 juin 2024

Le 21 septembre 2023, des femmes, des jeunes, des dirigeants communautaires, des artistes, des acteurs de la sécurité et des familles du nord de l'Irak se sont rassemblés pour rechercher la paix.

Les membres de l'équipe des femmes pour la paix en Irak forment un cercle à l'extérieur, en face des dirigeants masculins de la paix. Ils tournent le dos à la caméra. Chacune des femmes porte un gilet beige et un foulard.

Festival de la paix de Qayyarah. Irak. Septembre 2023. ©NP

Organisé par trois équipes de jeunes pour la paix et soutenu par Nonviolent Peaceforce, le Festival de la paix a rassemblé plus de 1 700 personnes – dont des musulmans, des chrétiens, des Yézidis, des Kurdes et des Arabes – pour le premier événement de ce type depuis l'occupation de l'EI/Daesh. terminé en 2016.

Généralement, dans le nord de l’Irak, de profondes divisions maintiennent les communautés séparées et méfiantes les unes envers les autres. Les gens interagissent rarement en dehors de leur famille élargie ou de leur groupe tribal. Les espaces publics comme les parcs et les marchés sont divisés. Dans une communauté qui abrite des peuples divers, une telle séparation alimente les stéréotypes négatifs et la peur de l’autre, et en cas de conflit, elle peut rapidement conduire à la violence.

Ces tensions communautaires n'ont fait qu'empirer pendant l'occupation de la région par l'EI/Daesh de 2014 à 2016. Les familles et les groupes tribaux ont vécu des expériences différentes. Certaines familles ont perdu des membres aux mains de l’EI. D'autres peuvent avoir des membres qui ont participé à l'EI.

"La violence est à la base de la désintégration des communautés et de la destruction des liens sociaux. C'est pourquoi, en cette Journée de la Paix, il s'agit d'un appel à la paix et à la coexistence pacifique entre tous. »

- Haneen, coordinatrice de l'équipe de protection, lors du discours d'ouverture du Festival de la Paix

Au sein de cet écosystème divisé, les femmes subissent le poids de l’isolement. Souvent, les femmes ont du mal à accéder aux espaces publics en dehors de leur domicile, et avec l’accès dont elles disposent, elles deviennent vulnérables à l’inégalité entre les sexes et au harcèlement sexuel.

Plus de 1 700 personnes sont assises dans les gradins lors du Festival de la paix de Qayyarah, dont environ 650 femmes et filles, ainsi que des personnes déplacées secondaires et des rapatriés (21 septembre 2023)

Partout dans le monde, Nonviolent Peaceforce utilise un ensemble d’outils appelés protection civile non armée (UCP). L'UCP peut être utilisé pour assurer la sécurité des personnes en pleine guerre ou conflit, et L'UCP peut être utilisé dans des communautés sans guerre active, comme dans le nord de l'Irak, pour renforcer la confiance et les relations entre les groupes en tension. De cette façon, nous assurons la sécurité des personnes en prévenant la violence avant qu’elle ne commence. Le Festival de la Paix n'est qu'un exemple de l'action de l'UCP : renforcer la confiance et les relations entre des groupes divisés.

Le premier obstacle au succès d’un Festival de la Paix était de s’assurer que les gens viendraient. Sans confiance les uns envers les autres, qui dans la communauté se présenterait ? Les femmes et les filles, en particulier, craindraient d'être harcelées ou blessées lors de leur voyage vers le Festival.

Pour encourager une participation inclusive, l'équipe de protection communautaire de NP a assuré une présence protectrice - voyageant physiquement avec les femmes et les filles jusqu'au festival - afin qu'elles se sentent en sécurité pour y assister.

Le Festival de la Paix a été une révélation pour beaucoup. Il a démystifié les stéréotypes interethniques, religieux, tribaux et linguistiques qui alimentent généralement la haine, la peur et la méfiance entre les communautés.

Najat, une participante yézidie, a déclaré à NP que sa participation au festival l'avait amenée à changer d'avis à l'égard des Arabes sunnites, dont elle se méfiait beaucoup depuis l'occupation de l'EI/Daesh.

Des femmes yézidies et kurdes de Sinjar et Zummar rejoignent les hommes sur scène pour rendre hommage à l'hymne national irakien (21 septembre 2023) lors de l'événement de la Journée internationale de la paix appelé Festival Qayyarah. Les hommes de droite sont vêtus de blanc et deux visages d'hommes sont également recouverts de peinture blanche. Tous les hommes et toutes les femmes hissent le drapeau irakien.

Des femmes yézidies et kurdes de Sinjar et Zummar montent sur scène pour
rendre hommage à l'hymne national irakien. Septembre 2023. ©N

Najat a partagé : « Ils étaient gentils et généreux envers les invités et ont traité tout le monde avec gentillesse. Certaines personnes [dans ma communauté] ont été surprises par ce que j’ai dit étant donné la mauvaise histoire dont elles se souviennent encore de l’EI, mais beaucoup d’entre elles ont été satisfaites de ce que je leur ai dit et ont eu une impression positive. Je m’attends à ce qu’ils visitent beaucoup les régions arabes à l’avenir après que je les ai encouragés à le faire.

De telles interactions positives pendant le festival ont servi de catalyseur pour un dialogue continu, une collaboration et l'établissement de relations dans la région, au-delà du festival. C’est ce que fait NP : unir les gens au-delà des clivages religieux, socio-économiques, ethniques, de genre et tribaux et leur apporter le soutien qu’ils désirent pour favoriser la paix au sein et entre leurs communautés.

Cliquez sur ici pour lire l’étude de cas complète !

Vous pouvez protéger les civils qui vivent ou fuient un conflit violent. Votre contribution transformera la réponse mondiale aux conflits.
flèche droite
Français