fbpx
Chaque dollar égalé jusqu'à $50 000 jusqu'au 31 décembre ! Donnez aujourd'hui.
Voir les événements à venir
Logo Nonviolent Peaceforce avec point bleuDonner

Faire taire les armes en Afrique

Date: 9 février 2020

Dirigeants africainsPraticiens de la protection civile non armée en Afrique.

L'Union africaine (UA) étend son rôle dans la prévention et la résolution des conflits après avoir réussi l'année dernière à empêcher de nouvelles effusions de sang en réponse au soulèvement non violent au Soudan et à parrainer un accord entre le gouvernement et les groupes rebelles en République centrafricaine. 

L' Sommet annuel de l'UA a commencé à Addis-Abeba le 21 janvier avec le thème pour 2020 : Faire taire les armes : créer des conditions propices au développement de l'Afrique. Leur site Web décrit Faire taire les armes comme un engagement à réaliser les aspirations de l'Agenda 2063 de l'Afrique qui envisage une Afrique pacifique et sûre, faisant ainsi de la paix une réalité pour les Africains. 

À l'appui de cette initiative, Nonviolent Peaceforce s'associe au Département des opérations de paix des Nations Unies pour renforcer les compétences des jeunes leaders africains en matière de protection civile non armée. Nonviolent Peaceforce offrira une formation en ligne sur la protection civile non armée (UCP) aux jeunes artisans de la paix de certains pays du continent et fournira des services de suivi et de conseil. Les cours seront offerts en anglais et en français alternativement en 2020, en fonction de la disponibilité des fonds.

Les objectifs des travaux du Nonviolent Peaceforce sont de :

1. former un cadre de jeunes artisans de la paix qui comprennent et peuvent utiliser des méthodes de protection civile non armée dans leurs communautés d'origine, selon les besoins, ainsi que former d'autres jeunes.

2. établir un réseau parmi ces jeunes praticiens UCP formés pour partager leur expérience, renforcer la pratique et travailler ensemble dans leurs situations nationales respectives.

3. s'appuyer sur la base de ces équipes UCP pour organiser et élargir les équipes dans les situations de besoin.

4. présenter au personnel de la Commission de l'Union africaine et aux responsables des États membres les méthodes de l'UCP afin de sensibiliser et d'inviter à l'utilisation des méthodes non armées et non violentes de l'UCP dans divers contextes à travers le continent.

Le premier cours a commencé en janvier avec 40 jeunes du Kenya, du Nigéria, de la Somalie et du Soudan. Dans le cadre du cours facilité, les étudiants auront huit semaines d'apprentissage guidé ainsi que le mentorat d'agents de protection vétérans Nonviolent Peaceforce d'Afrique subsaharienne. À la fin de ce cours hautement interactif, les étudiants seront en mesure de :

  • décrire les principes clés, les objectifs et les sources d'orientation pour l'UCP ;
  • analyser un conflit et identifier les populations vulnérables ;
  • démontrer une compréhension des méthodes de l'UCP et comment elles peuvent être adaptées et appliquées à une situation de conflit ;
  • identifier les principales caractéristiques d'un plan de mise en œuvre efficace de l'UCP et d'une stratégie de sortie, en vue de maximiser la sécurité du personnel de l'UCP et des civils locaux.

Ce programme est né d'une retraite de 40 personnes en mai dernier co-organisée par les missions permanentes auprès de l'ONU de l'Australie, du Sénégal et de l'Uruguay pour examiner comment l'UCP pourrait être élargie dans le contexte de l'ONU. NP, ainsi que des représentants des États membres de l'ONU, des départements et agences de l'ONU et quelques organisations non gouvernementales ont examiné les méthodes de l'UCP et leurs contributions possibles au travail de l'ONU sur la protection des civils.

Il est essentiel que la jeunesse africaine soit soutenue dans la conduite de ses propres initiatives de paix. Le continent abrite 29 conflits et crises dont 11 se sont aggravés en janvier selon l'International Crisis Group. Surveillance de crise (https://www.crisisgroup.org/crisiswatch). Dans le même temps, l'âge médian des Africains est d'un peu moins de 20 ans. Alors que la mauvaise répartition des ressources, la tyrannie, la pauvreté, la corruption, les perturbations climatiques, les ethnies rivales, les traumatismes et les vieillards accrochés au pouvoir sont tous des moteurs de ces conflits, ils doivent être compris à travers le prisme du colonialisme, de l'exploitation des ressources et des groupes dans le monde. le nord s'enrichit grâce au commerce des armes. 

Si nous arrêtons ou du moins ralentissons l'exploitation du Nord tout en aidant les jeunes, EN PARTICULIER LES JEUNES FEMMES ET LES FILLES, à créer leur propre paix, ils pourront construire une culture de la paix et faire taire les armes pendant leur vie. 

Vous pouvez protéger les civils qui vivent ou fuient un conflit violent. Votre contribution transformera la réponse mondiale aux conflits.
flèche droite
Français