fbpx
Chaque dollar égalé jusqu'à $50 000 jusqu'au 31 décembre ! Donnez aujourd'hui.
Notre mécanisme SpeakUp®
Logo Nonviolent Peaceforce avec point bleuDonner

Nonviolent Peaceforce doit cesser ses activités au sri lanka d'ici la fin 2011

Date: 15 mai 2011

Nonviolent Peaceforce doit cesser ses activités au sri lanka d'ici la fin 2011 

clip image001Lors de sa réunion de janvier 2011, le Conseil d'administration international du Nonviolent Peaceforce (NP) a exprimé sa profonde reconnaissance pour le travail important et précieux accompli par son personnel au Sri Lanka pendant près d'une décennie. Cela a démontré la viabilité continue de la vision de NP d'un maintien de la paix civil non armé. Tout en reconnaissant et en appréciant le courage, l'engagement et l'initiative du personnel, le Conseil a décidé que la présence de NP dans le pays devait prendre fin d'ici la fin de 2011.

Depuis la fin de la guerre, le cœur de métier de NP réduire la violence et protéger les civils dans les situations de conflit violent s'est concentré sur la protection des défenseurs des droits individuels et des groupes avec lesquels ils travaillent. Cela a mis un accent particulier sur les besoins de protection des enfants/jeunes et anciens enfants soldats, et sur l'aide aux communautés locales dans les zones où il y a eu des conflits violents et où les mécanismes d'autoprotection doivent être renforcés.

Nonviolent Peaceforce au Sri Lanka (NPSL) mène actuellement deux grands programmes : la protection de l'enfance et le renforcement des capacités (compétences de négociation de base et atténuation des menaces). Certains travaux se poursuivent pour aider les défenseurs locaux des droits à se protéger. Avec une nouvelle Commission nationale des droits de l'homme (NHRC) NPSL espère engager de plus en plus la NHRC dans la formation et l'assistance aux défenseurs des droits locaux. La guerre est peut-être finie, mais de profondes blessures demeurent. Les tensions locales peuvent très facilement dégénérer en conflit ouvert à nouveau. Pendant la phase de sortie, NPSL consacrera davantage de ressources à l'intégration de la formation aux compétences de base en négociation et à l'atténuation des menaces. Ceux-ci ne seront plus donnés directement à la communauté, mais par l'intermédiaire d'organisations partenaires locales clés, en les renforçant pour prendre en charge la formation lorsque NPSL part enfin.

clip image002NPSL a développé un programme particulier axé sur la protection de l'enfance et est heureux et grandement encouragé d'avoir signé le 29 avril 2011 un protocole d'accord (MOU) avec le ministère du Développement de l'enfance et des Affaires féminines. Cela garantit un programme de formation et de renforcement des capacités organisé conjointement sur 6 mois au cours de la seconde moitié de 2011 et constitue un élément central du processus de retrait de NP du Sri Lanka. L'accord comprend la facilitation de la fourniture de deux centres polyvalents de soins aux enfants et aux jeunes à Batticaloa et à Vavuniya. Ceux-ci répondront à l'exigence gouvernementale d'une contribution « matérielle » qui, à son tour, permettra NPSL rester dans le pays jusqu'à la fin de l'année et mener à bien un processus de sortie stratégique. Les bonnes relations établies avec les responsables ministériels permettent encore aux NPSL pour exécuter un programme, et dans un contexte de plus grande sécurité et de confiance du personnel.

Afin de parvenir à une compréhension commune de la voie à suivre au-delà de 2011, NPSL Le personnel, avec l'aide du directeur du programme international et du nouveau représentant du pays, a tenu une réunion d'évaluation et une discussion en février 2011 à Colombo. L'objectif principal était la stratégie de sortie de NPSL et diverses alternatives pour faire face à la situation actuelle ont été examinées. La planification du district a été menée afin d'avoir une orientation claire dans les activités du programme axées sur une sortie stratégique du Sri Lanka. Des plans mensuels ont été élaborés qui identifiaient les acteurs et partenaires locaux pour une éventuelle future collaboration limitée qui pourraient soutenir la sortie de NPSL ainsi que construire pour l'avenir.

Certaines activités du programme se poursuivront jusqu'à la fin de l'année, mais il y aura un ralentissement des activités au cours du dernier trimestre de 2011 pour s'assurer que tous les bureaux seront fermés et entièrement libérés d'ici la fin décembre et qu'il y aura un transmission des compétences et des responsabilités et le personnel local, les anciens et les principaux intervenants auront confiance en leurs compétences. Suite à une évaluation minutieuse, la NPSL est d'avis que la plupart des tâches qu'elle a entreprises dans le passé peuvent désormais être efficacement poursuivies et accomplies par des organisations locales. Un soutien et une solidarité continus de la part des organisations internationales resteront clairement nécessaires jusqu'à ce que les principales questions politiques et constitutionnelles du pays soient traitées d'une manière qui réponde aux besoins. Une partie essentielle de nos derniers mois au Sri Lanka sera la préparation d'une évaluation finale du programme et la rédaction -up de neuf ans d'histoire de NPSL. Cela fournira une documentation précieuse sur l'apprentissage et les réalisations de NP dans son premier projet sur le terrain et une ressource précieuse pour l'avenir.

À la mi-mai, le plan d'action de sortie de NP pour 2011 sera examiné et des ajustements budgétaires seront effectués pour refléter avec précision le plan en développement. Des discussions et un dialogue continus avec les partenaires locaux sont essentiels pour parvenir à une transition constructive et en douceur vers un programme au Sri Lanka appartenant aux Sri Lankais, conçu et géré par eux, qui répond à leurs besoins de protection civile et de moyens non violents de résolution des conflits. NPSL verrait cela comme le meilleur résultat possible de leurs 9 années de présence.

NP quitte peut-être le Sri Lanka mais n'oubliera pas. Il y aura une évaluation de la meilleure façon pour NP d'offrir un soutien et une surveillance continus à ses partenaires sri-lankais une fois la présence internationale retirée et les bureaux locaux fermés. besoins de toutes les sections de la communauté.

Vous pouvez protéger les civils qui vivent ou fuient un conflit violent. Votre contribution transformera la réponse mondiale aux conflits.
flèche droite
Français